Un pensionnat ou a première vue tout semble normal,sauf qu'ici il n'y a pas que des humains...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après midi, longue. { Djaden }

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après midi, longue. { Djaden }   Lun 16 Juil - 21:00



    Le passé, il vous entraine dans une sombre folie dont vous ne pouvez jamais guérir, une plaie, une fissure est inscrite sur votre coeur, votre esprit, je le vois, nous le voyons tous. Mais nous ne sommes pas seuls, seuls dans un monde cupide qui ne pense qu'à lui, la beauté intérieure n'est rien comparée au charme des choses. Le ciel est très rare sans étoiles, pourtant chacune d'elle représente une vie, une vie parmi l'innombrable Vie, avec le grand V majuscule. Vis. Oui. C'est bien. C'est tellement beau de pouvoir être libre de son choix, d'être celui ou celle que l'on veut être, et pourtant, je n'ai jamais choisis cet étrange mode de vie. Une double âme, un double corps pour une seule personne. La vrai, celle de toujours, l'unique Sylvania résidait en moi, un masque qui me couvrait de toutes part, comme un fond de teint que mette les jeunes filles de mon âge pour dissimuler les impuretés de leur visage, afin de paraître jeunes et belles. Oui. Vis. Je me répète, mais c'est ça, Vivre. Vivre est un bien grand mot.

    Le soleil était déjà bien haut tandis qu'il était l'heure pour moi de m'habiller, toujours vêtue de mon pyjama bleuté comme mes yeux azurés comme l'Océan ou l'on s'y perd très facilement. Fermant les yeux, je pris une énorme respiration, entendant la voix sombre et grave de ma double :

    * « Sylvania Hiôu, n'oublie pas qui tu es... » *

    Non, je n'oublierais jamais qui je suis réellement, tandis que les larmes du passé m'étaient passées à présent, que mon mouchoir de soie avait bien séché et enlevé les perlettes crystalisées de mon visage, mes yeux étaient gonflés, mes joues humides et mes mains frêles tremblaient à chacun de mes mouvements. Je soupirais. Puis ouvrant doucement les yeux je m'habillais d'un haut rose et d'une mini jupe (voir avatar). Les proies des ténèbres, celles qui me font trembler, me font frémir, me font peur, me pétrifient, me terrifient, comment vaincre la force du mal ? Ceux qui vous oppressent sans aucun respect, manque de délicatesse ? Ou est passée la lumière ? Celle qui vous accompagne dans le droit chemin des choses ? Ou est-elle passée ? Ou puis-je la voir ? La toucher ... Je parle trop, je parle du vide, du chaos, du néant dans mon coeur, je ne comprends pas, je suis tourmentée ... Je suis perdue...

    Quelques minutes plus tard je me retrouvais dans les couloirs sans savoir où j'allais, seuls mes pieds me guidaient où je devais me rendre, je me tenais les mains tranquillement, songeant à mon passé, Sylvania Hiôu, qui suis-je ? Pourquoi ai-je ce destin ? Pourquoi être et vivre comme ceci ? Et ce jeune homme qu'a rencontrer l'autre Sylvania, la Lady Sylvania, tout ceci tournait dans ma tête sans cesse sans que je puisse stopper le fonctionnement, je sombrais, je pénétrais dans la cour, personne à l'horizon, le vent balayait d'un revers tranquille et tendre mes longs cheveux roses/blonds à la lumière de l'astre solaire. Des rayons très spectaculaires, chauds, qui faisaient évaporer l'eau très rapidement. Direction choisie : le square. Je fermais les yeux, dans un flot de pensées, je marchais, toujours silencieuse :

    * « Le destin n'est pas toujours facile à accepter, une telle condition, de telles responsabilités, pourquoi tout ceci ? Pourquoi s'embêter à faire tout cela pour n'aboutir à rien ? Le passé est le passé, le présent est présent, et le futur est un futur proche. Rien ne se terminera jamais, mais ne jamais dire jamais. » *

    Les paroles de ma double étaient tellement boulversantes, je n'arrivais toujours pas à comprendre ce qu'il arrivait, puis tranquillement j'atteignis le square, visiblement il n'y avait quasiment personne, tant mieux, je serais bien, seule, mais je n'aime pas la solitude, ne me blessez pas, ma double pourrait faire surface. Je m'assis sur un banc près d'un jeu et semblais être pensive tandis que je fredonnais une mélodie délicieusement effrayante : https://www.youtube.com/watch?v=PY4GYYEetXg&feature=related


HRP: J'espère que cette petite intro te va, disons que en ce moment j'aime écrire du blabla dans mes postes :')
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après midi, longue. { Djaden }   Dim 29 Juil - 13:31

Le jour. Enfin. Cela faisait bien depuis 5 heures du matin que j'étais réveillée. J'étais assise sur mon lit, adossée au mur. Mes yeux rouges sangs fixaient le lit voisin. Vide. Mes yeux aussi semblaient vides. Je ne supportais plus d'être assise, comme ça, sans rien faire. Je décidais donc de sortir, et c'est de ce pas assuré que je me levais et sortis de ma chambre. Un dernier regard. Je descendis les marches de l'escalier. personne dans les couloirs. Normal. Ils devaient tous être en train de dormir, comme des loirs. Je pensais à ce que je ferais, une fois en bas. J'allais surement faire un tour dans le square et vagabonder dans le pensionnat. On pouvait penser ce qu'on voulait de moi. Mystique, " Albinos". "Albinos". Voila mon sobriquet dont je fus affublée dès mon arrivée. La vie peut sembler dure quand on a des yeux comme les miens. Mais je m'en fichais. Ils pouvaient dire tout ce qu'ils voulaient. Car aucuns d'eux ne voyaient ma véritable nature. D'ailleurs, peu de gens y parvenaient . . .

Parmi eux, Kallen. Mon petit frère. Il arrivait à savoir ce que je ressentais, malgré toutes mes tentatives pour dissimuler mes sentiments. C'était mon confident, et mon frérot adoré ♥. Ryuko : mon grand cousin. Adulte. Il était sérieux, et stoïque, mais inspiré toujours le respect. Akira : rebel toujours sur ses gardes. Malgré son agressivité, c'est quelqu'un de bien. Et pour finir, celui que j'aurai voulu pouvoir oublier. Clyde. A chaque fois que je prononçais son nom, il était inévitable que je me remémore les événements qui nous lient. Il était tout pour moi. Je dis bien "Etait". Car ce n'est plus le cas. A commencer par mon meilleur ami. Mais nos relations étaient troubles, du moins dans la situation actuelle. J'aimerais ne plus le regarder avec haine. J'aimerais pouvoir oublier. Mais c'était impossible.

La dernière marche. Je me tenais debout devant la grande porte en bois brun. Lorsque je l'ouvris, une bourrasque glacée me fouetta le visage. Il allait se passer quelque chose. Je sortis, mes yeux regardaient le ciel pâle. Quelques nuages blancs flottaient avec grace. Toujours personne. Ah. Non. Une fille dans le square fredonnait un air triste. Une mélancolique ? Elle était plutôt "Ange" que "Démon". Je n'avais pas particulièrement envie de lui parler. Même si elle n'était pas humaine, elle penserait surement que j'étais démone avec mes yeux. Du moins, si elle était dénuée de bon sens et de réfléxion . . . Je passais devant elle. Sans rien dire. Mon visage à moitié caché par mon écharpe. Mais au moment où j'arrivais à sa hauteur, quelque chose tomba de sa poche. Mon premier réflèxe ? Ce fut de le ramasser, normal. Et de lui tendre, mes yeux couleur sang fixaient les siens, bleus. Parler ? C'était la dernière chose que je voulais faire. Surtout avec une inconnue . . . J'avais l'habitude de parler avec mes proches. Mais jamais avec quelqu'un dont j'ignorais l'existence avant. En gros, avec un étranger. Pourtant, je pus articuler, d'une voix neutre :

C'est à toi ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Après midi, longue. { Djaden }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Après une longue journée de dur labeur... [PV]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: R.P.G :: La Ville :: Le Square-
Sauter vers: